Cette belle blonde qui passe tous les jours devant ce clodo lui fait bander la quille comme pas possible. Elle ne lui file jamais un rond, et comme ce connard lui dit „suce ma bistouquette, salope“, elle rentre chez elle et se caresse en imaginant lui astiquer le gland jusqu’à ce que de jus tiède lui coule dans le gosier. Elle le plaquerait contre un rideau métallique, lui sortirais le dard et sucerais, sucerais, sucerais jusqu’à plus soif. Quelle chiennasse ! En imaginant cette scène, elle se branle bien à fond la salope !